TEST

Grayssoker

Grayssoker est un multi-instrumentiste atypique mélangeant l’Accordéon et l’Électro. Après 10 ans de formation Classique et Jazz au Conservatoire, il s’est ouvert au Rock et à la Musique Électronique pendant ses années lycée. Il invente alors l’Accordéon Électrique (accordéon + pédales d’effets) qui ajoute une signature French Touch à ses compositions évoluant de la Techno à la Trap.

Âgé de seulement 20 ans, Grayssoker s’est déjà fait remarquer par ses interventions médiatiques (TF1, M6, France TV) et s’est imposé rapidement aux cotés de gros artistes internationaux : Ibrahim Maalouf, Hilight Tribe, Gojira, Les Tambours du Bronx, Igorrr… En 2018 débute le FUCK MUSETTE TOUR avec plus de 60 concerts dans toute l’Europe et au Canada, avec pour consécration ultime le HELLFEST 2019. Son nom, Grayssoker, issu de Grasshopper (la sauterelle) et Crossover (croisement), illustre parfaitement sa performance Live : trance, énergique, intense, et surtout très innovante.

 

 

https://www.grayssoker.com

Ecrit par David

Eat My Butterfly

Papillons, agitateurs, sons et ailes. Eat My Butterfly propose un mix entre la musique acoustique et électronique. Des influences navigant entre le Maloya la musique l’Ile de la Réunion au Minimal de Berlin de Londres.

 

Ecrit par David

Euteika

Euteika est un jeune rappeur Niçois unique en son genre. Déjà repéré par de nombreux professionnels en moins d’un an d’existence (finaliste régional des Inouis du Printemps de Bourges) et accompagnés par les Sheper Crew aux visuels et à la scénographie. C’est à 14 ans que Euteïka commence le Rap, influencé par des artistes comme Oxmo Puccino, Le Rat Luciano, Lunatic… Il fait quelques concerts avant d’abandonner la musique pour son autre passion le Muay Thai. Un exutoire chassant l’autre il se remet depuis à écrire…

Ecrit par David

Merakhaazan

Conduisant la contrebasse dans les contextes électro-acoustiques contemporains, Merakhaazan (interprète/soliste français né Jean-Christophe Bournine) présente une vue personnelle du récital de musique pour cordes. À l’écoute de ses compositions, l’auditeur est tout de suite transporté dans un univers mélodique étourdissant de complexité. Le concept de Merakhaazan est un projet solo s’articulant autour de la contrebasse et de la diversité sonore. Il s’agit également d’une performance technique, qui transforme l’instrument en générateur de sons. La contrebasse ainsi amplifiée est relayée par un système de loopers, et se “démultiplie” en quête d’une nouvelle dimension musicale.

Avec l’aide de l’(auto)-échantillonnage en temps réel et l’utilisation de modes de jeux instrumentaux étendus – de la technique d’archet classique aux effets de cordes préparées – sa mixture sonore éclectique puise dans les styles et les cultures : avant-rock hypnotique, électro-orientalisme, pulsations ethniques, textures électroniques, bande-sons, ornementation baroque, composition orchestrale et transe bruitiste…

Une situation singulière où la basse acoustique – la grand-mère de l’orchestre – joue toutes les parties d’une musique mouvante par enchevêtrement multiple de couches sonores électrifiées. Percussions, riffs et effets aboutissent alors à des compositions étonnantes, par chevauchement de sons.

La mélodie monte ainsi crescendo et déverse subtilement toutes ses nuances rythmiques avec beaucoup d’intensité, tels les battements d’un cœur ; entre morceaux orientaux dépeignant un tableau de couleurs chatoyantes et sensuelles, et textures électro acoustique, alliant subtilement musique classique et actuelle.

COLLABORATIONS (Solo Live – opening for) : The Young Gods, Bumcello, Magma, Magik Malik, La Marmite Infernale, Secret Chiefs 3, Ez3kiel, Carla Bley trio…

CINE-CONCERT (Live soundtrack) : ‘Metropolis’ (Fritz Lang), ‘Le Chien Andalou’ (Luis Buñuel), ‘Nosferatu’ (Friedrich-Wilhelm Murnau), ‘Nanouk l’Esquimau’ (Robert Flaherty).

 

https://www.merakhaazan.com

Ecrit par David
  • Suivez-nous sur Facebook!

  • Stay Connected

  • Le Jazzophone