Jeudi 28 janvier 2016 Nojazz à la BLACK BOX à Nice

NoJazz

Nojazz est-il un groupe de jazz, Nojazz est-il un groupe d’électro ? Les membres de ce quintet inattendu sont-ils des recycleurs, ont-ils tous eu un poster de Miles Davis dans leur chambre. Il est très difficile de répondre à toutes ces questions. La réponse la plus juste serait peut-être oui et la plus adaptée non.

Nojazz a émergé en 1999, cinq alchimistes de la musique avait trouvé la pierre philosophale, ils se mirent alors à transformer non pas le minerai en or, mais le passé du jazz en l’avenir le plus prometteur. Ils avaient entre les mains toute l’inventivité et la liberté du jazz d’avant pour en faire la musique la plus surprenante de demain. Philippe Balatier (claviers, sample machines), Nicolas Folmer (trompette), Dj. Mike Chekli (turntables), Philippe Sellam (saxophones), Pascal Reva (batterie, basse, guitare, voix), soufflent sur leur musique un peu d’électronique, un peu de hip-hop et peut-être un peu de jazz. Le jazz dans sa philosophie plutôt que dans sa forme. Votre plus beau souvenir de soirée dansante remonte-il à un concert jazz ? Oui, si vous avez vu noJazz sur scène. Sur les planches la formation est à la fois Nojazz et Yesjazz, leur puissance est électronique et électrique, le courant est alternatif, le groupe rebondit entre positif et négatif. En concert, Nojazz s’écoute avec les pieds, Nojazz emporte tout sur son passage, en commençant par les clichés qui collent au jazz : musique d’intellos pour intellos, pour historiens du genre… Leur premier album « Nojazz » 2002, a été enregistré à New York par Téo Macéro (Monk, Miles Davis). Macéro, un mythe ! Au sein de Nojazz, certains l’adulaient tandis que d’autres n’avaient jamais entendu parler de lui ! La légende voudrait que le producteur de « Miles » ait déclaré que Nojazz serait son dernier disque ; à 70 ans, il venait d’enregistré ce qu’il appela le « vrai futur du jazz ».

Line up : Philippe BALATIER : claviers, sample machines – Pascal REVA : batterie, basse, guitare, voix – Philippe SELLAM : saxophones – Alexandre HERICHON : Trompette – François MPONDO : Chant.

Album : «Nojazz & friends» – JMS records – 2013

Site : www.nojazz.fr

Presse : “Bref un joyeux bordel, savamment orchestré par une profonde culture jazz et un talent fou pour mixer tous ces ingrédients. Du Nojazz, un peu comme une provoc” Nice Matin

Posted by La Ruche  |  0 Comment  |  in Concerts

Post a Comment

  • Suivez-nous sur Facebook!

  • Stay Connected

  • Le Jazzophone